Sent Ainhanh e lo malvièlh

Collecté en 2000 Sur les Communes de Ambeyrac, Saujac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En les christianisant, l’Eglise a pérennisé des croyances anciennes relatives à la protection contre les maladies ou à la guérison et les populations ont parfois mis spontanément sous la protection de saints thaumaturges des lieux sacrés aux vertus prophylactiques ou curatives.

On disait que les enfants rachitiques avaient lo malvièlh et on les vouait à saint Agnan ou Aignan (fête le 17 novembre), à Camboulan sur la commune d'Ambeyrac.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Marcelle CÉPIÈRE

née Espinasse en 1925 à Estrabols le Haut de Saujac, décédée en 2018.

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...