La calç

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Anglars-Saint-Félix, Colombiès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour avoir du froment, il fallut chauler les terres du Ségala. Avant le XXe siècle, les premiers approvisionnements en chaux (calç) se faisaient avec des chars à bœufs (carris de buòus). Les ségalas limitrophes des causses s’approvisionnaient aux fours à chaux (calcièrs) de Bertholène, Flavin, Sévérac, Lunel, Villefranche, Villeneuve, Carmaux…A partir de 1902, l'arrivée de la chaux de Carmaux par le Viaduc du Viaur a permis d'intensifier et de systématiser le chaulage sur le Ségala.

Far prodèl ou aprodelar signifie doubler l'attelage, mettre un second attelage en renfort.

Ethnotexte

PASCAL PAUL, MOLINIER ELIETTE ET BONNEFIS HéLèNE

né en 1919 à Colombiès, décédé en 2012 ; née Maurel en 1920 à Pers de Colombiès, décédée en 2015 ; née Parayre en 1926 à Pampelonne (81).

Transcription

Occitan
Français
« Quand començavan de metre de calç per las tèrras, la fasián pas portar. L’anavan cercar a La Remesa. Caliá anar al Pont Nòu los esperar per far prodèl per montar la còsta. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...